BELLE-FILLE, AVEC ALEXANDRA LAMY ET MIOU-MIOU

Le 20 août 2020


Belle-fille, le premier film de Méliane Marcaggi, met en scène Louise qui, découvrant que son mari la trompe, décide de penser enfin à elle et part décompresser en Corse le temps d’un week-end. Elle passe une folle nuit avec un bel inconnu... Une seule puisque, au petit matin, il ne se réveille pas. Andréa, la mère de celui-ci, débarque sur les lieux et prend immédiatement Louise pour la belle-fille dont elle a toujours rêvé ! Prise au piège, Louise va devoir jouer le rôle de la belle-fille idéale pour quelques jours. Problème : sa nouvelle belle-mère ne veut plus la lâcher...

 

La réalisatrice Méliane Marcaggi qui signe avec Belle-fille son premier long-métrage revient sur la gestation de ce projet :"J’ai longtemps porté cette histoire. Presque dix ans. Quand j’ai commencé à l’ébaucher, instinctivement, j’ai donné à Louise, mon âge d’alors, la trentaine, et j’en ai fait une nana insouciante et joyeuse [...]. Mais, au fil des ans et des séances de réécriture, Louise a grandi et mûri avec moi". Le personnage de Louise, incarné par Alexandra Lamy était une évidence pour la cinéaste "Je connais Alexandra depuis plus de dix ans. Nous sommes amies. J’avais secrètement envie de travailler avec elle depuis longtemps. Mais je voulais être à la hauteur. Quand le projet du film a été suffisamment avancé et le personnage de Louise bien défini, je ne voyais vraiment personne d’autre pour l’interpréter".

 

La comédienne se confie d'ailleurs sur la manière dont elle s'approprie les personnages qu'elle incarne "Si l’on veut que sur le plateau, les gestes paraissent naturels et le texte fluide, il faut énormément préparer les choses en amont. [...] Je m’enferme seule dans mon bureau et je m’amuse à dire mon texte de toutes les manières possibles, en riant, en pleurant, en gesticulant, sans bouger, d’une manière apeurée… Cette façon de travailler dans toutes les directions me permet de trouver des intonations qui plus tard, sur le tournage, resurgiront comme s’il s’agissait d’improvisations".

 

Belle-fille, dès maintenant dans nos salles.