COMME UN SEUL HOMME

Le 12 février 2019


Comme un seul homme, est le témoignage d'Éric Bellion lors de son tour du monde en solitaire, pendant le Vendée Globe auquel il participait pour la première fois en 2016. Sur les 99 jours de course, le navigateur a tourné près de cinquante heures de rushes à l’aide de six caméras. "Je n’avais pas de perche. Je tenais la caméra à bout de bras, et ce qui est étonnant c’est qu’à un moment on oublie la caméra.".

 

Son objectif premier, était « de raconter de l’intérieur toutes les difficultés, toute cette part d’inconnu, les moments de peur… car je savais que c’était le contraste entre ces moments de doute et ces moments de bonheur qui pouvait donner un récit intéressant et sincère. ».

 

Le saviez-vous ? 
Le bateau d’Éric Bellion a servi au tournage du film En solitaire avec François Cluzet dans le rôle du skipper.
 

 

Découvrez ci-dessous un extrait du film :