Haute couture est un film de Sylvie Ohayon (Papa Was Not a Rolling Stone), qui nous plonge dans le monde de la mode, à travers un prisme bien particulier : celui d'un atelier de couture de la Maison Dior. La réalisatrice se confie sur sa rencontre décisive avec des couturières et sa découverte de leur artisanat, à l'origine du film : "Je voulais filmer les couturières au travail et montrer que derrière la magnificence, il y a des gens normaux qui fabriquent de la magie.".

Dans le film, Nathalie Baye, une couturière expérimentée à l'approche de la retraite, décide de former une jeune femme de 20 ans, interprétée par Lyna Khoudri (Papicha, Gagarine, et actuellement dans The French Dispatch). Pour créer cette rencontre entre deux personnes a priori opposées, la réalisatrice s'est inspirée de sa propre vie, de son enfance en banlieue à son émancipation dans un domaine artistique, un hommage à une certaine forme de bienveillance française : "Il y a en France un goût du travail bien fait grâce auquel, même si on n’a pas fait d’études, on trouvera souvent quelqu’un pour vous tendre la main.". Pour construire le décor de l'atelier dans le film, la réalisatrice a choisi de poser sa caméra dans un atelier à l'ancienne, situé dans un ministère désaffecté : "Je souhaitais injecter plus de poésie au décor, je me suis donc tournée vers quelque chose de plus théâtral, à l’instar des premiers ateliers de Monsieur Dior, rue François Ier. Je voulais de la dorure, des moulures, un côté Versailles dans mon atelier !".

Pour l'actrice Nathalie Baye, le sujet de la transmission, ainsi que la complexité émotionnelle de son personnage, ont été des facteurs déterminants pour s'immerger pleinement dans le film : "Il y a quelque chose de très noble chez cette femme que j’incarne qui est incapable de montrer de la gentillesse ou de la générosité, qui est un peu handicapée des sentiments. [...] Comme une femme seule, qui tient debout par la passion de son métier – ce métier qui l’a dévorée. Elle a sans doute un sentiment d’avoir raté sa vie personnelle, et notamment sa vie de mère. Elle est seule avec ses roses et ses aiguilles.".

La comédienne Lyna Khoudri, qui interprète Jade, 20 ans, une voleuse (dans le métro), a été également conquise par le scénario, les thématiques et le message profond du film : "J’ai été touchée par cette rencontre entre deux femmes issues de classes sociales peu favorisées, qui ont des préjugés l’une sur l’autre, et qui vont apprendre à les dépasser : ce n’était pas l’histoire d’une bourgeoise face à une fille des banlieues, ce n’était pas manichéen, et il y avait de la complexité dans le récit.".

Avec Haute couture, Sylvie Ohayon réalise un film populaire, fédérateur, mélangeant les âges, les cultures, les origines sociales, pour faire émerger une nouvelle "famille" : "Je voulais parler de la famille qu’on se fabrique à travers ses rencontres. [...] Je trouvais important de montrer qu’il existe des rencontres, entre des gens d’obédiences différentes, qui produisent du sens. Je pense souvent à cette phrase d’Armistead Maupin qui disait qu’il y a la famille biologique et la famille logique.".

Synopsis : Première d’atelier au sein de la Maison Dior, Esther participe à sa dernière collection de Haute couture avant de prendre sa retraite. Un jour, elle se fait voler son sac dans le métro par Jade, 20 ans. Mais celle-ci, prise de remord, décide de lui restituer son bien. Séduite malgré elle par l’audace de la jeune fille et convaincue qu’elle a un don, Esther lui offre la chance d’intégrer les ateliers de la Maison Dior comme apprentie. L’occasion de transmettre à Jade un métier exercé depuis toujours pour la beauté du geste...

Haute couture, à découvrir dès maintenant dans nos cinémas. Ce film a reçu le Label des spectateurs UGC.

Film

Label Spectateurs UGC
Programmes, offres et bons plans UGC

Je souhaite recevoir les programmes, offres et bons plans UGC et Viva l'Opéra !
Pour recevoir chaque semaine la programmation de mon cinéma favori, je renseigne celui-ci.

* Champ obligatoire


Votre adresse email sera utilisée pour vous transmettre les emails « Bons plans UGC » et à des fins statistiques, et ce uniquement par les services internes d'UGC CINÉ CITÉ et les sociétés en lien avec UGC CINÉ CITÉ pour la réalisation de la prestation. La communication de votre adresse email est facultative pour poursuivre votre navigation. Vous pouvez vous désinscrire, à tout moment, en cliquant sur le lien de désabonnement de votre email.

Le responsable de traitement est UGC CINÉ CITÉ – SAS au capital de 12.325.016 euros – 24 avenue Charles de Gaulle – 92200 Neuilly-sur-Seine – RCS DE NANTERRE 347.806.002. Conformément à la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 « Informatique et Libertés », modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification, de suppression, d'opposition, de limitation, de portabilité des données vous concernant, ainsi que de la possibilité de fournir des directives quant au sort des données après le décès en adressant votre demande par courrier à UGC Ciné Cité, Service Client, 24 avenue Charles de Gaulle, 92200 Neuilly-sur-Seine ou par mail à l'adresse suivante serviceclient@ugc.fr. Votre adresse email sera conservée pour une durée de 48h à compter de votre demande de désabonnement aux « Bons plans UGC »..

UGC Direct

L’appli qui vous emmène au cinéma !


 

Carte UGC Illimité

       

UGC illimité

C’est plus de 1 000 films par an dans plus de 850 salles UGC et partenaires.

Découvrir les offres

UGC illimité

C’est plus de 1 000 films par an dans plus de 850 salles UGC et partenaires.

Carte UGC Illimité
Découvrir les offres