LABEL DES SPECTATEURS UGC : LA BELLE ÉPOQUE

Le 8 novembre 2019


Dans son second film, La Belle époque, Nicolas Bedos imagine un émouvant retour vers le passé. Il met en scène Victor (Daniel Auteuil), un sexagénaire désabusé, qui voit sa vie bouleversée le jour où Antoine (Guillaume Canet), un brillant entrepreneur, lui propose une attraction d’un genre nouveau : mélangeant artifices théâtraux et reconstitution historique, cette entreprise propose à ses clients de replonger dans l’époque de leur choix. Victor choisit alors de revivre la semaine la plus marquante de sa vie : celle où, 40 ans plus tôt, il rencontra le grand amour...

 

Pour ce film, Nicolas Bedos s'est inspiré de la nostalgie que l'on peut ressentir vis-à-vis de certaines époques "Je pense que toute époque est un peu nostalgique d’une époque précédente. Si j’avais écrit le film en 1960, j’aurais pu replonger Victor dans les années 20 !". Il a également puisé dans son expérience personnelle :"Toutes les jérémiades d’Auteuil dans le film, je les entends parfois autour de moi" et précise en évoquant le personnage de Victor "cet homme m’est venu comme l’écho de quelques proches, de mes parents un peu et, par certains aspects, de moi-même."

 

Pour lui, le choix de Daniel Auteuil dans ce rôle était une évidence "Il me fallait un acteur auquel le public s’identifierait très facilement, dès les premières minutes". Le comédien avait lui aussi envie de jouer pour Nicolas Bedos "j’ai tout de suite aimé la manière dont il parlait de nostalgie et jouait avec ce sentiment par le prisme de la quête de mon personnage pour retrouver les seuls sentiments réellement éternels : les sentiments amoureux".
 

 

Ce film a reçu le Label des Spectateurs UGC.