UGC M : JOKER

Le 11 octobre 2019


Récompensé par le Lion d'or au Festival de Venise en septembre dernier, Joker, réalisé par Todd Phillips, présente l'origine de ce personnage mythique. Dans le rôle titre on retrouve Joaquin Phoenix qui succède ainsi à Jared Leto, Heath Ledger, Jack Nicholson ou encore Cesar Romero. L'acteur, métamorphosé, a perdu près de 23kg pour se glisser dans la peau du personnage, tel que l'imaginait le réalisateur "Je voulais qu’il ait l’air d’avoir faim et en mauvaise santé, comme un loup efflanqué".

 

Todd Phillips a d'ailleurs écrit ce rôle en pensant à Joaquin Phoenix "Les personnages joués par Joaquin sont marquants mais, ce qui me plaît chez lui, c’est son style et son côté imprévisible qui colle parfaitement au personnage".

 

L'acteur revient sur son rapport au personnage d'Arthur Fleck "il y a eu des moments où j’ai éprouvé de la peine pour lui : j’ai d’ailleurs eu l’impression de comprendre ses motivations, et puis l’instant d’après, j’étais écœuré par ses décisions". Il poursuit "Ce n'était pas un personnage facile à jouer et je savais qu’il allait mettre le public mal à l’aise et bousculer ses idées préconçues sur le Joker, car, dans son univers fictionnel comme dans notre monde réel, tout n’est pas noir ou blanc".

 

Le réalisateur a particulièrement soigné l’esthétique et l’atmosphère du long-métrage. Ainsi, il s'est replongé dans les classiques des années 1970-1980, tels que Taxi Driver de Martin Scorsese et Network, main basse sur la télévision de Sidney Lumet "On a intégré quelques éléments propres à cette esthétique dans une ville de Gotham ravagée, aux alentours de 1981, pour faire référence à cette époque tout en s’éloignant de l'univers des comics auquel on est tellement habitué au cinéma de nos jours".

 

Retrouvez dès maintenant le film dans nos cinémas et notamment au Grand Normandie.

 

Le film a reçu le label UGC M.