FLUCTUATIONS – UGC CINÉ CITÉ LES HALLES

Fluctuations

Le principe de la bande d’artistes, qui partage des idées et s’invente un monde, a déjà une longue histoire. Le XXème siècle a notamment connu les artistes bohèmes installés au Bateau- Lavoir à Montmartre, les architectes progressistes du Bauhaus en Allemagne ou encore la Factory d’Andy Warhol à New York, atelier mêlant pop art et expérimentation. Les nombreux collectifs d’artistes qui donnent actuellement un nouveau souffle créatif à Paris s’inscrivent dans cette lignée. Moins individualistes, plus autonomes vis-à-vis des traditionnelles galeries d’art, ils se donnent les moyens de créer ensemble des projets à grande échelle. Elliott Causse et Kenia Almaraz Murillo sont passés par des lieux autogérés comme L’Amour ou Le Wonder à Bagnolet, qui participent du renouveau actuel de la jeune génération d’artistes de l’underground parisien. Autour d’eux, des vidéastes, des créateurs lumière et des musiciens imaginent ensemble les villes de demain.
 
 
Kenia Almaraz Murillo, née à Santa Cruz de la Sierra en Bolivie en 1994, est arrivée à Paris en 2005. Etudiante aux Beaux-Arts, c’est dans ses racines qu’elle puise l’originalité de son travail : au musée du tissage de Bolivie, elle admire les traditions ancestrales du travail textile andin, également perpétrées par ses arrières grands-mères. De cette pratique, elle retient la symbolique ritualisée et le pouvoir vibratoire des couleurs vives. Elle observe également de nombreux parallèles entre les motifs tissés et la signalétique urbaine contemporaine.
 
Elliott Causse (né en 1992) a grandi en banlieue parisienne et y puise, dans le langage moderne de ces zones urbaines qu’il parcourt en skate, une inspiration qui l’accompagne pendant ses études aux Beaux-Arts de Paris. D’abord attaché à la liberté du graffiti, il n’en garde progressivement qu’un regard inlassable sur l’architecture, les flux et les circulations urbaines, comme à Châtelet-Les-Halles. Il s’inspire des dystopies du sociologue Mike Davis pour s’intéresser aux systèmes de réseau, canalisations et boîtiers électriques comme la métaphore d’un système d’interactions sociales et de fils de connexion plus souterrains. « Je cherche la radicalité plutôt que  la justesse », affirme-t-il.
 
Pour leur installation « Fluctuations », ils conçoivent une œuvre pérenne qui crée des connexions entre les bandes directrices inspirées des couleurs ethniques de Kenia Almaraz Murillo et le flux tressé de réseaux qui s’emboîtent dans la pratique d’Elliott Causse.

La combinaison des deux univers, réunis pour la première fois à une telle échelle, donne à ce travail une vibration à la fois cosmique et ancrée dans la réalité urbaine qui nous entoure. Pour ce projet imaginé spécifiquement pour UGC Ciné Cité Les Halles, ils collaborent avec d’autres membres de leur entourage créatif – uni par des liens familiaux ou amicaux – à l’invention d’une oeuvre d’art totale. Avec le Studio Elémentaires (Apolline Couverchel et Gauthier Haziza), scénographes passionnés par l’illusion, ils élaborent le passage des circuits aux flux lumineux en jouant de la lumière noire pour rendre visible l’invisible, dans le sillage de Jean-Luc Godard. En parallèle, Nano Ville Film réalise un clip vidéo nous plongeant au coeur d’un vertige futuriste urbain, accompagné de la musique harmonique et texturée du duo YEUZ et de Dji Oto, rappeur au style tantôt très énergique, tantôt calme et mélodieux. La réunion de leurs énergies est à l’image de la ville du futur qu’ils inventent : fluide, connectée et basée sur l’intelligence collective.

Pour en savoir plus sur FLUCTUATIONS
Lire l’interview des artistes

LE COLLECTIF
 
Le Collectif
Elliott Causse
Elliott, artiste originaire du Grand Paris, est issu du mouvement graffiti. Il se passionne pour les circulations urbaines qu’il réinterprète ici en flux de peinture blanche.

Kenia Almaraz Murillo
Kenia est une jeune peintre née en Bolivie. Fascinée par les motifs et couleurs vives des tissus traditionnels incas, elle cisaille le couloir de longues bandes directrices.

Studio Elémentaires
Composé d’Apolline Couverchel et Gauthier Haziza, le Studio Élémentaires fait de la lumière un élément clef dans le dispositif scénographique conçu in situ.

YEUZ + Dji Oto
YEUZ est un duo d’artistes manipulant le son et la réalité augmentée Accompagné du rappeur Dji Oto, frère d’Elliott, YEUZ signe la composition musicale du clip.

Nano Ville Film
Elliott s’est associé à son autre frère Thomas Causse pour produire des vidéos. Nano Ville Film collabore ici avec Hector de Lacroix, dessinateur 3D, pour réaliser un clip inédit.



Interview des artistes


MAKING - OF

 
 
crédit photo Alexis Manchion crédit photo Alexis Manchion crédit photo Alexis Manchion
crédit photo Alexis Manchion crédit photo Alexis Manchion crédit photo Alexis Manchion
crédit photo Alexis Manchion crédit photo Alexis Manchion crédit photo Alexis Manchion
crédit photo Alexis Manchion